Exigez la Diffusion de la Série Télévisée de Taslima Nasreen sur les Droits des Femmes en Inde

 

Traduit de l’Original par Roxane Metzger

Pourquoi une série télévisée traitant des nombreux problèmes qui oppriment les  femmes en Inde, comme la dot, serait-elle considérée comme insultante envers les opinions religieuses, et interdite ?

taslima_nasreenLa série télévisée de l’auteure Taslima Nasreen, intitulée « Dusahobas » (ce qui veut dire « Cohabitation Insupportable »), bien que prête pour la télédiffusion, a vu sa diffusion être « indéfiniment reportée » à cause de la pression effectuée par des religieux islamiques au sein de l’état du Bengale Occidental.

Abdul Aziz, un membre du groupe religieux Milli Ittehad Parishad, a confié que son organisation avait écrit aux producteurs de l’émission, exigeant d’eux qu’ils retirent le nom de Taslima du générique, bien qu’elle avait rédigé le scripte de la série ! Aziz a déclaré qu’ « on nous a dit que certaines scènes de la série pourraient blesser nos opinions », même s’il ne précise pas ce qui, dans la série, pourrait être blessant envers les opinions musulmanes en Inde.

En fait, cette émission ne traite pas de l’Islam, mais des problèmes qui affectent les femmes de toutes les communautés religieuses et culturelles en Inde ; des problèmes comme ceux de la dot, de la violence liée à la dot, de la violence sexuelle et des obstacles dressés contre l’éducation des filles et femmes. Des problèmes que la société indienne doit affronter à travers des médias de masse tels que la télévision. Selon Taslima Nasreen, l’histoire est celle de trois sœurs – l’une étant foncée de peau, et qui, à cause des préjugés culturels en Inde contre les femmes au teint foncé, n’arrive pas à se trouver un mari. Son père n’a pas les moyens de payer une dot. Son autre sœur est victime d’une agression sexuelle, et la troisième est étudiante. « L’histoire tourne autour de ces trois sœurs. Donc les fondamentalistes musulmans n’ont rien à craindre. La série ne contient rien contre le fondamentalisme », a déclaré Taslima.

taslima 1

une scène de la série

Le Bengale Occidental, autrefois l’un des états les plus sûrs pour les femmes en Inde, aujourd’hui dirigé par une femme, la « Chief Minister » Mamata Banerjee, a l’un des taux de crimes contre les femmes les plus élevés de l’Inde.

On peut expliquer cette évolution en grande partie par l’attitude de Mme Banerjee, qui a encouragé une tendance culturelle misogyne et patriarcale, ce qui lui a assuré sa popularité politique au détriment des droits des femmes ! Ceci est honteux, à la fois pour leBengale Occidental et pour l’Inde. Nous devons exiger plus de la part de nos femmes dirigeantes.

Exigez que l’émission télévisée de Taslima Nasreen sur les droits des femmes soit immédiatement autorisée à être diffusée !

Vous pouvez envoyer votre e-mail à la Chief Minister Mamata Banerjee à l’adresse suivante :cm-wb@nic.in

Vous pouvez aussi tweeter votre message à Derek O’Brien, membre du parlement pour le gouvernement de Mme Banerjee : @quizderek

© The 50 Million Missing Campaign. Tous droits réservés. Pour partager, merci de vous référer à nos conditions de copyright.

A PROPOS DE LA TRADUCTRICE

Roxane Metzger est l’éditrice/coordinatrice du blog francophone de la 50 Million Missing Campaign.

Publicités

À propos THE 50 MILLION MISSING CAMPAIGN
This is a global campaign against female genocide in India that raises public awareness about factors like female feticide, infanticide, intentional starvation, and dowry murders that have annihilated more than 50 million women from India in 3 generations. Please support our petition for the enforcement of relevant laws in India.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :