Exigez la Diffusion de la Série Télévisée de Taslima Nasreen sur les Droits des Femmes en Inde

 

Traduit de l’Original par Roxane Metzger

Pourquoi une série télévisée traitant des nombreux problèmes qui oppriment les  femmes en Inde, comme la dot, serait-elle considérée comme insultante envers les opinions religieuses, et interdite ?

taslima_nasreenLa série télévisée de l’auteure Taslima Nasreen, intitulée « Dusahobas » (ce qui veut dire « Cohabitation Insupportable »), bien que prête pour la télédiffusion, a vu sa diffusion être « indéfiniment reportée » à cause de la pression effectuée par des religieux islamiques au sein de l’état du Bengale Occidental.

Abdul Aziz, un membre du groupe religieux Milli Ittehad Parishad, a confié que son organisation avait écrit aux producteurs de l’émission, exigeant d’eux qu’ils retirent le nom de Taslima du générique, bien qu’elle avait rédigé le scripte de la série ! Aziz a déclaré qu’ « on nous a dit que certaines scènes de la série pourraient blesser nos opinions », même s’il ne précise pas ce qui, dans la série, pourrait être blessant envers les opinions musulmanes en Inde.

En fait, cette émission ne traite pas de l’Islam, mais des problèmes qui affectent les femmes de toutes les communautés religieuses et culturelles en Inde ; des problèmes comme ceux de la dot, de la violence liée à la dot, de la violence sexuelle et des obstacles dressés contre l’éducation des filles et femmes. Des problème Lire la suite

Publicités

Est-ce un #Crime d’avoir ses #Règles ?

Traduit de l’Original par Diké

En décembre 2010, l’actrice indienne Jayamala subit une enquête de la Brigade Criminelle de la police, sur ordre du gouvernement de l’état du Kérala en Inde. Elle fut alors officiellement mise en examen pour violation de la loi indienne.

Son crime, semble-t-il, est d’appartenir au sexe qui menstrue !

Elle fut mise en examen pour « actes intentionnels et malveillants destinés à bafouer les sentiments religieux d’une classe en insultant sa religion ou ses croyances religieuses », infraction définie à l’Article 295 du Code Pénal Indien.

Quel était l’acte « intentionnel et malveillant » de Jayamala ?

Son crime est d’avoir visité un certain temple, environ 23 ans auparavant, lorsqu’elle avait 18 ans, parce qu’elle voulait s’y recueillir.

En quoi ce simple acte de dévotion « bafouait-il » certaines personnes ? Pourquoi était-il si « insultant » pour eux ?

Parce que ce temple, comme beaucoup d’autres en Inde, suit une règle ancienne. Nulle femme ne peut pénétrer dans le temple durant sa période menstruelle. Dans la plupart des classes Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :